Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

Monde

Aux États-Unis, en raison du coronavirus, l’administration suspend les contrôles environnementaux

L’Agence étasunienne de protection de l’environnement (EPA) a annoncé jeudi 26 mars un assouplissement radical des règles environnementales en réponse à la pandémie de coronavirus, permettant aux centrales électriques, aux usines et autres installations de déterminer elles-mêmes si elles sont en mesure de satisfaire aux exigences légales en matière de déclaration de la pollution de l’air et de l’eau.

Cette décision s’inscrit dans le cadre d’un afflux de demandes d’assouplissement de la réglementation émanant d’entreprises confrontées à des licenciements, des restrictions de personnel et d’autres problèmes liés à l’épidémie de coronavirus.

Publiée par Susan Bodine, responsable de la conformité de l’EPA, cette politique établit de nouvelles lignes directrices pour les entreprises afin qu’elles se surveillent elles-mêmes pendant une période indéterminée durant l’épidémie et précise que l’agence n’infligera pas d’amendes pour violation de certaines exigences en matière de déclaration de la pollution de l’air, de l’eau et des déchets dangereux.

Les entreprises sont normalement tenues de signaler lorsque leurs usines rejettent certains niveaux de pollution dans l’air ou dans l’eau.

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende