Des écologistes opposés à l’aéroport de Chambéry aspergés de gaz lacrymogène à bout portant

Durée de lecture : 2 minutes

16 février 2020

80 militants écologistes et altermondialistes d’Extinction Rebellion, d’Attac et des Amis de la Terre en Savoie ont bloqué l’aéroport de Chambéry samedi 15 février. Ils se sont rassemblés pour une « action collective non violente », visant à remettre en cause la gestion, voire l’existence même, de l’aéroport.

Au niveau du portail principal, de nombreux militants se sont rassemblés pour un sit-in et ont déployé des banderoles dans une ambiance bon enfant. « Et un, et deux, et trois degrés, c’est un crime contre l’humanité », chantaient-ils en anglais pour toucher les touristes internationaux peu inquiets qui marchaient à quelques mètres de là.

Certains militants ont ensuite formé une chaîne en travers du portail, se liant les bras avec des tuyaux.

L’aéroport géré par Vinci est contesté pour plusieurs raisons :

  • « Le département finance une grande partie des frais de fonctionnement, explique le porte-parole. Mais la politique de Vinci, c’est d’entretenir au minimum les infrastructures pour maximiser les gains sur le fonctionnement. » Pour résumer, « les impôts des Savoyards partent directement à des actionnaires ».
  • L’aérodrome sert essentiellement aux touristes venant skier. « Ce que le ski représente, c’est du bétonnage à outrance, des gaz à effet de serre à n’en plus finir et une consommation d’eau monstrueuse pour faire de la neige artificielle. » Alors un aéroport destiné à approvisionner les stations de ski en touristes, ça ne passe pas.

Les solutions proposées sur les tracts distribués par les activistes : « La nationalisation de toutes les infrastructures aéroportuaires, la suppression des aides publiques au transport aérien. » Et la fermeture de l’aéroport en 2029, à la fin de la concession accordée à Vinci.

Les gendarmes et les CRS ont évacué une partie des activistes qui bloquaient le chemin de terre utilisé par l’aéroport pour faire circuler des touristes. Ils ont aspergé les activistes de gaz lacrymogène à bout portant, un acte très agressif et dangereux, alors que les militants criaient : « CRS doucement, on fait ça pour vos enfants. »



Lire aussi : Un an après l’abandon de Notre-Dame-des-Landes, toujours trop d’aéroports


3 avril 2020
Les semences et plants potagers de nouveau autorisés à la vente
Lire sur reporterre.net
3 avril 2020
Pour les peuples autochtones, le coronavirus « représente une réelle menace d’extermination »
Lire sur reporterre.net
3 avril 2020
Dividendes : de grandes entreprises, dont Total, continuent à verser des dividendes massifs
Lire sur reporterre.net
2 avril 2020
Un cinquième indigène amazonien Guajajara assassiné au Brésil en quatre mois
Lire sur reporterre.net
2 avril 2020
Du sang de ver marin pourrait soigner des malades du Covid-19
Lire sur reporterre.net
2 avril 2020
La COP26 sur le climat reportée à cause de l’épidémie de Covid-19
Lire sur reporterre.net
1er avril 2020
Un salarié d’Amazon en réanimation
Lire sur reporterre.net
1er avril 2020
La pollution liée aux épandages grandit, aggravant l’épidémie de Covid-19
Lire sur reporterre.net
1er avril 2020
Une start-up française invente les masques respiratoires en fibre d’asperge
Lire sur reporterre.net
1er avril 2020
En Colombie, les gangs profitent du confinement pour assassiner des militants des droits humains
Lire sur reporterre.net
31 mars 2020
En pleine crise du coronavirus, l’UE donne son feu vert à un accord de libre-échange avec le Vietnam
Lire sur reporterre.net
31 mars 2020
Les « éléphants à touristes » menacés de mourir de faim en Thaïlande à cause de l’épidémie de Covid-19
Lire sur reporterre.net
31 mars 2020
Une manifestation pour sauver le système de santé
Lire sur reporterre.net
30 mars 2020
Le général Lizurey, qui a expulsé la Zad, assiste Édouard Philippe dans la lutte contre le Covid-19
Lire sur reporterre.net
30 mars 2020
Le délai de mise en service de l’EPR de Flamanville repoussé à 2024
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Transports

THEMATIQUE    Libertés
3 avril 2020
Confinés avant le virus, ils témoignent
Enquête
3 avril 2020
Greta Thunberg : « Nous devons lutter simultanément contre la crise climatique et contre la pandémie »
Info
4 avril 2020
SPÉCIAL OUTREMER - À Mayotte, le coronavirus s’installe dans un département sinistré
Reportage


Dans les mêmes dossiers       Transports



Sur les mêmes thèmes       Libertés