Élisabeth Borne stigmatise « le développement anarchique » des éoliennes

Durée de lecture : 2 minutes

19 février 2020



Au Sénat, mardi 18 février, la ministre de la Transition écologique a durci le ton contre l’éolien terrestre. Invitée de la commission des affaires économiques du Sénat, Élisabeth Borne a dénoncé « le développement anarchique » de l’éolien.

« C’est vraiment un énorme sujet, je l’ai dit aux acteurs de la filière », a expliqué la ministre, en citant plusieurs exemples : « Il y a des emplacements de parcs éoliens en “covisibilité” avec des monuments historiques. Je ne comprends même pas comment on a pu arriver à ces situations. On a des territoires dans lesquels on a une dispersion de petits parcs de taille et de forme variable qui donnent une saturation visuelle, voire une situation d’encerclement autour de certains bourgs qui est absolument insupportable. »

Mme Borne a plaidé pour une meilleure répartition des parcs sur le territoire — les Hauts-de-France et le Grand-Est concentrent la moitié de la puissance éolienne raccordée au réseau. Mi-janvier, le président de la République estimait, lui aussi, que « la capacité à développer massivement de l’éolien [était] réduite ».

Élisabeth Borne était venue défendre la programmation pluriannuelle de l’énergie. Ce texte, en consultation sur le site du ministère prévoit pourtant un développement massif de l’éolien terrestre, qui doit plus que doubler en dix ans, en matière de puissance installée.

Comme l’a raconté Reporterre, les « nuisances » de l’éolien ne sont plus seulement dénoncées par les seules associations anti-éoliennes mais commencent donc à être prises en compte, au moins dans les discours, par le pouvoir et la filière.





Lire aussi : Éolien : contestée à terre, la filière française prend le large


26 septembre 2020
Des activistes du climat occupent une rue de Paris
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Le Conseil général de Haute-Marne vote une motion contre le projet de laverie nucléaire à Joinville
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Des jeunes du monde entier ont manifesté vendredi pour le climat
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Les grèves pour le climat sont de retour
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Le gouvernement assure avoir « tiré les leçons » de l’incendie de Lubrizol
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
Pollution de l’air : l’État français toujours aussi inefficace, selon la Cour des comptes
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
Total va fermer la raffinerie de Grandpuits
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
Convention citoyenne : pas de projet de loi avant la fin de l’année
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
L’association L214 dévoile les dessous des élevages à gibier pour la chasse
Lire sur reporterre.net
23 septembre 2020
La Chine s’engage à la neutralité carbone d’ici à 2060
Lire sur reporterre.net
23 septembre 2020
Néonicotinoïdes : la mobilisation contre le projet de loi s’intensifie
Lire sur reporterre.net
22 septembre 2020
Néonicotinoïdes : betteraviers et scientifiques cherchent des « solutions alternatives »
Lire sur reporterre.net
22 septembre 2020
À Toulouse, sept personnes en prison pour des tags
Lire sur reporterre.net
22 septembre 2020
La banquise arctique a atteint sa deuxième étendue la plus basse jamais enregistrée
Lire sur reporterre.net
21 septembre 2020
Présidentielles : pas de candidat chez les Verts avant 2021
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Énergie
25 septembre 2020
Covid-19 : « Elle a bon dos, la science ! »
Entretien
25 septembre 2020
« Lubrizol nous a salis » : un an après l’incendie, des Rouennais témoignent
Reportage
25 septembre 2020
En pleine croissance, le réseau Biocoop est contesté sur le plan social
Enquête


Sur les mêmes thèmes       Énergie