Emmanuel Macron interdit la chasse à la glu cette année

Durée de lecture : 2 minutes

27 août 2020



Il résiste finalement à la pression des chasseurs. Emmanuel Macron a décidé d’interdire, pour cette année, la chasse à la glu des grives et des merles, a annoncé l’Élysée jeudi 27 août. Le chef de l’État a pris cette décision la veille, après avoir reçu le président de la Fédération nationale des chasseurs, Willy Schraen, en présence de la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili.

La chasse à la glu consiste à recouvrir de colle des tiges en bois, puis à les cacher parmi les branches d’un arbre. En se posant sur ces pièges, l’oiseau reste prisonnier et est capturé par les chasseurs, qui vont se servir de lui (et de son chant) pour attirer d’autres volatiles. L’oiseau piégé (dit « appelant ») est censé être libéré à la fin de la période de chasse — période qui va généralement du début du mois d’octobre à la mi-décembre.

La chasse à la glu n’est autorisée que dans cinq départements en France : Alpes-de-Haute-Provence, Alpes-Maritimes, Bouches-du-Rhône, Var et Vaucluse. L’an dernier, l’Élysée avait autorisé la chasse de 42.000 grives et merles.

Les associations de défense des animaux dénoncent ce mode de chasse, qu’elles jugent trop cruel. En outre, même si la chasse à la glu n’est autorisée que pour les grives et les merles, dans les faits, d’autres volatiles peuvent se faire piéger en se posant sur une branche, y compris des espèces protégées.

La décision d’Emmanuel Macron survient alors que la Cour de justice de l’Union européenne doit statuer sur cette méthode de chasse controversée. La France était jusqu’ici le dernier pays de l’Union européenne à l’autoriser.

  • Photo : Fauvette babillarde (Sylvia curruca) - © CABS




Lire aussi : La Commission européenne demande à la France de mettre fin à la chasse illégale


28 septembre 2020
Budget 2021 : la transition écologique attendra
Lire sur reporterre.net
28 septembre 2020
En Allemagne, 3.000 activistes ont bloqué plusieurs mines et centrales à gaz et à charbon
Lire sur reporterre.net
28 septembre 2020
Six nouveaux sénateurs écolos au Sénat
Lire sur reporterre.net
26 septembre 2020
Des activistes du climat occupent une rue de Paris
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Le conseil départemental de Haute-Marne vote une motion contre le projet de laverie nucléaire à Joinville
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Des jeunes du monde entier ont manifesté vendredi pour le climat
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Les grèves pour le climat sont de retour
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Le gouvernement assure avoir « tiré les leçons » de l’incendie de Lubrizol
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
Pollution de l’air : l’État français toujours aussi inefficace, selon la Cour des comptes
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
Total va fermer la raffinerie de Grandpuits
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
Convention citoyenne : pas de projet de loi avant la fin de l’année
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
L’association L214 dévoile les dessous des élevages à gibier pour la chasse
Lire sur reporterre.net
23 septembre 2020
La Chine s’engage à la neutralité carbone d’ici à 2060
Lire sur reporterre.net
23 septembre 2020
Néonicotinoïdes : la mobilisation contre le projet de loi s’intensifie
Lire sur reporterre.net
22 septembre 2020
Néonicotinoïdes : betteraviers et scientifiques cherchent des « solutions alternatives »
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Animaux

28 septembre 2020
À l’île Maurice, rébellion et autogestion contre la marée noire
Tribune
23 septembre 2020
La réforme de la recherche « ne nous incite pas à prendre soin du monde dans lequel on vit »
Entretien
28 septembre 2020
Un an après Lubrizol, les Rouennais manifestent pour la vérité
Reportage


Dans les mêmes dossiers       Animaux