Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info
Photographe dans les Vosges ©Mathieu Génon/Reporterre

Parce qu’informer sur le péril écologique est une priorité.

Reporterre publie quotidiennement,
en accès libre et sans publicité.
Le journal ne vit que des dons de lecteurs comme vous.

1 donateurs soutiennent Reporterre ce mois-ci.

Objectif de 12 000 donateurs

Soutenir Reporterre

Animaux

Faut-il arrêter la viande ? Le débat vidéo de Reporterre mardi 19 octobre

Un plat de viande.

Est-il raisonnable de produire et de consommer de la viande ? Mardi 19 octobre à 19 heures, Jocelyne Porcher, ex-éleveuse et sociologue, et Élodie Vieille Blanchard, présidente de l’Association végétarienne de France, en discuteront en direct lors d’un débat vidéo organisé par Reporterre. Les deux invitées répondront aussi aux questions des internautes.

Faut-il arrêter la viande ? Tel est le thème du débat vidéo organisé par Reporterre mardi 19 octobre à partir de 19 heures, retransmis en direct sur les réseaux sociaux. Sur le plateau : Jocelyne Porcher, ex-éleveuse et sociologue à l’Institut national de la recherche agronomique (Inrae), Élodie Vieille-Blanchard, présidente de l’Association végétarienne de France (AVF), et, pour animer la discussion, Hervé Kempf, rédacteur en chef du quotidien de l’écologie, et Amélie Quentel, qui relaiera les questions des internautes. Car vous pourrez poser vos questions aux deux invitées, respectivement autrices de Cause animale, cause du capital (Le Bord de l’eau, 2019) et Révolution végane (Dunod, 2018), et ce autour de trois grands thèmes (et d’autres !) : l’environnement, la souffrance animale et l’agriculture.

C’est un fait établi : la production de viande — 330 millions de tonnes en 2020 selon l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) — a des conséquences très néfastes sur l’environnement. Réchauffement climatique, déforestation, atteintes à la biodiversité, consommation gigantesque d’eau et de céréales… C’est pourquoi, par exemple, le Réseau Action Climat (RAC) recommande la diminution de 50 % de la production et de la consommation de produits animaux d’ici 2050. Alors, sachant que 14,5 % des émissions de gaz à effet de serre dans le monde sont dues à l’élevage de bétail — selon un rapport de la FAO datant de 2013 —, est-il raisonnable de consommer de la viande, même en petite quantité et en favorisant des produits de qualité ?

Zone déforestée en Amazonie pour produire du soja destiné à l’alimentation du bétail ou pour élever des bovins. État du Mato Grosso, juillet 2020. © Christian Braga / Greenpeace

Vue l’urgence climatique, documentée, une fois de plus, par le dernier rapport du Giec, devons-nous changer notre façon de nous nourrir afin de sauver la planète (et notre santé) ?

Est-il pertinent d’investir dans l’élevage paysan et la polyculture élevage ?

L’enjeu de la souffrance animale s’ajoute à celui du coût écologique : de nombreuses associations de défense des animaux, parmi lesquelles L214, montrent depuis des années dans leurs enquêtes la banalisation de la maltraitance animale au sein des élevages intensifs et des abattoirs. Et ce alors même que 80 % du milliard d’animaux abattus en France chaque année proviennent de ce type d’élevage. Si l’on ajoute à cela les enseignements scientifiques mettant en avant l’existence d’une conscience chez les animaux (voir par exemple la Déclaration de Cambridge, en 2012 [1]), est-il moralement soutenable de manger des animaux ? Existe-t-il des techniques d’élevage et d’abattage plus éthiques et durables, comme le soutiennent les tenantes et tenants de l’élevage paysan ?

Un élevage de poules pondeuses dans les Côtes-d’Armor, en 2018. L214 - Éthique & Animaux/CC BY 3.0

L’agriculture, enfin : comment aller vers une agriculture plus respectueuse de la planète et des animaux tout en protégeant les emplois des travailleuses et travailleurs de ces filières ? Quelles reconversions envisager pour les personnes salariées dans les élevages intensifs, où les conditions de travail sont par ailleurs éprouvantes ? Est-il pertinent d’investir dans l’élevage paysan et la polyculture élevage, ou bien l’agriculture végane s’avère-t-elle la meilleure solution ? Que faut-il penser des projets autour de la viande dite « de culture » ? Un terrain d’entente peut-il être trouvé entre militantes et militants de la cause animale et éleveurs et éleveuses ?

Tous ces enjeux seront abordés lors de ce débat diffusé en direct sur les comptes Facebook, Youtube et Twitch de Reporterre. Vous pourrez poser toutes vos questions aux invitées en direct sur nos réseaux sociaux. À mardi !

Ajouter à votre calendrier

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende