Faire un don
35569 € récoltés
OBJECTIF : 80 000 €
44 %
Pour une presse libre comme l'air ! Soutenir reporterre

L’interdiction administrative de manifester censurée par le Conseil Constitutionnel

Durée de lecture : 2 minutes

5 avril 2019

Le Conseil constitutionnel a annoncé ce jeudi 4 avril qu’il censurait l’article 3 de la loi anti-manifestations, c’est-à-dire l’interdiction administrative de manifester. Alors que seule une autorité judiciaire peut aujourd’hui interdire à un citoyen de manifester, le gouvernement souhaitait donner ce pouvoir aux préfets.

Mais le Conseil constitutionnel a censuré cet article, estimant que sa formulation portait « au droit d’expression collective des idées et des opinions une atteinte qui n’est pas adaptée, nécessaire et proportionnée ». En particulier, les Sages ont estimé que le texte laissait « à l’autorité administrative une latitude excessive dans l’appréciation des motifs susceptibles de justifier l’interdiction ».

C’était l’article le plus contesté de la loi. En revanche, les autres articles soumis à examen ont été approuvés. Ainsi, le Conseil constitutionnel a validé l’article 2 permettant les fouilles des bagages et véhicules et l’article 6, punissant d’un an d’emprisonnement et de 15.000 euros d’amende la dissimulation volontaire du visage aux abords d’une manifestation.

Ce qui fait dire à la Ligue des droits de l’homme qu’il y a là « un nouveau recul des libertés » : « En validant deux dispositions qui permettent de retarder voire d’empêcher l’accès à une manifestation et de sanctionner pénalement toute personne dont la police jugera qu’elle dissimule ’une partie de son visage ’ le Conseil constitutionnel cautionne une restriction sans précédent du droit de manifester et ouvre à un arbitraire dangereux. »

Le Conseil avait été saisi par des parlementaires de l’opposition ainsi que par Emmanuel Macron.

  • Photo : Le Conseil constitutionnel. Wikipedia (Mbzt/CC BY 3.0)


Lire aussi : Les députés ont voté pour limiter la liberté de manifester


11 décembre 2019
L214 dénonce la production de foie gras, une « pure cruauté »
Lire sur reporterre.net
11 décembre 2019
Paris bonne élève, Marseille dans le rouge : que font les villes françaises contre la pollution de l’air ?
Lire sur reporterre.net
11 décembre 2019
La calotte glaciaire du Groenland fond sept fois plus vite que prévu
Lire sur reporterre.net
11 décembre 2019
Les États-Unis ont fortement réduit les moyens des agences de protection de l’environnement
Lire sur reporterre.net
10 décembre 2019
Les députés votent l’interdiction des emballages plastiques... en 2040
Lire sur reporterre.net
9 décembre 2019
L’Anses annonce le retrait de 36 produits à base de glyphosate
Lire sur reporterre.net
9 décembre 2019
Peuples autochtones : l’accès à la COP bloquée par Extinction Rebellion et Minga
Lire sur reporterre.net
9 décembre 2019
L’usine des « mille vaches » finalement condamnée en appel
Lire sur reporterre.net
9 décembre 2019
Deux « gardiens de la forêt » assassinés au Brésil
Lire sur reporterre.net
9 décembre 2019
100 portraits de Macron brandis à l’envers devant la Tour Eiffel
Lire sur reporterre.net
8 décembre 2019
L’énergie nucléaire pourrait être exclu de la « finance verte » par le Parlement européen
Lire sur reporterre.net
7 décembre 2019
18 associations demandent l’annulation de l’extension de Roissy
Lire sur reporterre.net
7 décembre 2019
Des pays de l’Est et les banques s’opposent aux nouveaux objectifs climatiques de l’Europe
Lire sur reporterre.net
6 décembre 2019
L’Europe interdit le chlorpyrifos, un pesticide neurotoxique
Lire sur reporterre.net
6 décembre 2019
Les syndicats appellent à une nouvelle mobilisation mardi 10 décembre
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Libertés
11 décembre 2019
L’utilisation massive de gaz lacrymogènes inquiète les scientifiques du monde entier
Enquête
10 décembre 2019
En refusant de réglementer la publicité, le gouvernement sacrifie l’écologie
Tribune
28 novembre 2019
Le climatoscepticisme reste présent dans la classe politique
Enquête


Sur les mêmes thèmes       Libertés