La loi Alimentation est « un échec » pour les paysans comme pour les consommateurs

Durée de lecture : 2 minutes

11 octobre 2019

Vendredi 11 octobre, l’UFC-Que Choisir et la Confédération paysanne ont publié une étude sur les effets de la loi Agriculture et Alimentation, un an après son adoption.

Les deux organisations « condamnent amèrement l’échec de la loi Alimentation », écrivent-elles dans un communiqué commun.

D’après elles, la mesure-phare de la loi, la hausse du seuil de revente à perte censée augmenter les revenus des agriculteurs, n’a pas fonctionné.

En contrepartie de la hausse du SRP qui leur a été accordée, les industriels et la grande distribution s’étaient en effet engagés à modérer leurs marges, afin que les prix consentis aux agriculteurs soient plus rémunérateurs. Mais « notre analyse des données officielles sur le lait de consommation, la viande bovine et les filets de poulet montre que cette promesse n’a pas été tenue », ont analysé les organisations.

Pour le lait UHT, alors que depuis 2017 le prix revenant à l’éleveur a diminué de 5 %, la marge des distributeurs a au contraire augmenté de 8 %. Résultat : alors que le prix agricole a diminué, les consommateurs paient maintenant le lait 4 % plus cher (…) Ainsi, le lait de vache est acheté 15 % en dessous du prix de production et la viande 14 %.

Et côté consommateurs, l’UFC-Que Choisir a démontré que « cette mesure a bel et bien déclenché une flambée des prix alimentaires ». Sur le fondement d’une étude de prix réalisée sur la totalité des magasins des grandes enseignes, « il apparaît que les prix alimentaires ont subi lors de l’entrée en vigueur de la mesure (1er février 2019) une brutale augmentation de + 0,83 % en un mois seulement ». Alors que la facture des ménages en alimentaire s’élève à 95 milliards d’euros par an, « le relèvement du SRP se traduira par une hausse de 1,6 milliard d’euros », a précisé l’UFC.

Les deux organisations ont donc demandé au gouvernement « l’abandon immédiat du relèvement du SRP et l’instauration d’un véritable rééquilibrage des négociations en faveur des acteurs agricoles. »

  • Source : communiqué de l’UFC et de la Confédération paysanne.
  • Photo : UFC-Que choisir.


Lire aussi : La loi Agriculture et Alimentation définitivement adoptée


3 avril 2020
Les semences et plants potagers de nouveau autorisés à la vente
Lire sur reporterre.net
3 avril 2020
Pour les peuples autochtones, le coronavirus « représente une réelle menace d’extermination »
Lire sur reporterre.net
3 avril 2020
Dividendes : de grandes entreprises, dont Total, continuent à verser des dividendes massifs
Lire sur reporterre.net
2 avril 2020
Un cinquième indigène amazonien Guajajara assassiné au Brésil en quatre mois
Lire sur reporterre.net
2 avril 2020
Du sang de ver marin pourrait soigner des malades du Covid-19
Lire sur reporterre.net
2 avril 2020
La COP26 sur le climat reportée à cause de l’épidémie de Covid-19
Lire sur reporterre.net
1er avril 2020
Un salarié d’Amazon en réanimation
Lire sur reporterre.net
1er avril 2020
La pollution liée aux épandages grandit, aggravant l’épidémie de Covid-19
Lire sur reporterre.net
1er avril 2020
Une start-up française invente les masques respiratoires en fibre d’asperge
Lire sur reporterre.net
1er avril 2020
En Colombie, les gangs profitent du confinement pour assassiner des militants des droits humains
Lire sur reporterre.net
31 mars 2020
En pleine crise du coronavirus, l’UE donne son feu vert à un accord de libre-échange avec le Vietnam
Lire sur reporterre.net
31 mars 2020
Les « éléphants à touristes » menacés de mourir de faim en Thaïlande à cause de l’épidémie de Covid-19
Lire sur reporterre.net
31 mars 2020
Une manifestation pour sauver le système de santé
Lire sur reporterre.net
30 mars 2020
Le général Lizurey, qui a expulsé la Zad, assiste Édouard Philippe dans la lutte contre le Covid-19
Lire sur reporterre.net
30 mars 2020
Le délai de mise en service de l’EPR de Flamanville repoussé à 2024
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Alimentation

THEMATIQUE    Agriculture
4 avril 2020
SPÉCIAL OUTREMER - Mal préparées par un système de santé dégradé, les Outremer se préparent au pire
Info
4 avril 2020
SPÉCIAL OUTREMER - À Mayotte, le coronavirus s’installe dans un département sinistré
Reportage
4 avril 2020
SPÉCIAL OUTREMER - En Guyane, l’orpaillage illégal s’intensifie pendant la pandémie
Reportage


Dans les mêmes dossiers       Alimentation



Sur les mêmes thèmes       Agriculture