La loi Alimentation est « un échec » pour les paysans comme pour les consommateurs

Durée de lecture : 2 minutes

11 octobre 2019

Vendredi 11 octobre, l’UFC-Que Choisir et la Confédération paysanne ont publié une étude sur les effets de la loi Agriculture et Alimentation, un an après son adoption.

Les deux organisations « condamnent amèrement l’échec de la loi Alimentation », écrivent-elles dans un communiqué commun.

D’après elles, la mesure-phare de la loi, la hausse du seuil de revente à perte censée augmenter les revenus des agriculteurs, n’a pas fonctionné.

En contrepartie de la hausse du SRP qui leur a été accordée, les industriels et la grande distribution s’étaient en effet engagés à modérer leurs marges, afin que les prix consentis aux agriculteurs soient plus rémunérateurs. Mais « notre analyse des données officielles sur le lait de consommation, la viande bovine et les filets de poulet montre que cette promesse n’a pas été tenue », ont analysé les organisations.

Pour le lait UHT, alors que depuis 2017 le prix revenant à l’éleveur a diminué de 5 %, la marge des distributeurs a au contraire augmenté de 8 %. Résultat : alors que le prix agricole a diminué, les consommateurs paient maintenant le lait 4 % plus cher (…) Ainsi, le lait de vache est acheté 15 % en dessous du prix de production et la viande 14 %.

Et côté consommateurs, l’UFC-Que Choisir a démontré que « cette mesure a bel et bien déclenché une flambée des prix alimentaires ». Sur le fondement d’une étude de prix réalisée sur la totalité des magasins des grandes enseignes, « il apparaît que les prix alimentaires ont subi lors de l’entrée en vigueur de la mesure (1er février 2019) une brutale augmentation de + 0,83 % en un mois seulement ». Alors que la facture des ménages en alimentaire s’élève à 95 milliards d’euros par an, « le relèvement du SRP se traduira par une hausse de 1,6 milliard d’euros », a précisé l’UFC.

Les deux organisations ont donc demandé au gouvernement « l’abandon immédiat du relèvement du SRP et l’instauration d’un véritable rééquilibrage des négociations en faveur des acteurs agricoles. »

  • Source : communiqué de l’UFC et de la Confédération paysanne.
  • Photo : UFC-Que choisir.


Lire aussi : La loi Agriculture et Alimentation définitivement adoptée


23 janvier 2020
Le gendarme du nucléaire réclame plus de « rigueur industrielle » aux acteurs de la filière
Lire sur reporterre.net
23 janvier 2020
Des parlementaires, des écologistes et des syndicalistes réagissent à la menace d’une privatisation de l’ONF
Lire sur reporterre.net
23 janvier 2020
Tempête Gloria : les Pyrénées-Orientales et l’Aude en vigilance rouge inondations
Lire sur reporterre.net
22 janvier 2020
Un Code de la liberté de la presse pour la police
Lire sur reporterre.net
22 janvier 2020
EDF a proposé une liste de 14 réacteurs nucléaires à démanteler avant 2035
Lire sur reporterre.net
21 janvier 2020
La France baisse ses ambitions de réduction des émissions de gaz à effet de serre
Lire sur reporterre.net
21 janvier 2020
À Paris, des enfants contre les voitures
Lire sur reporterre.net
20 janvier 2020
Pour créer une réserve pour les tigres, des communautés indiennes sont expulsées de leurs terres
Lire sur reporterre.net
20 janvier 2020
Rapport Oxfam : Les milliardaires français plus ultra-riches que jamais
Lire sur reporterre.net
16 janvier 2020
Européens, Étasuniens et Chinois prévoient de moins prendre l’avion en 2020
Lire sur reporterre.net
15 janvier 2020
Les militants de Greenpeace qui s’étaient introduits dans la centrale de Cattenom condamnés à des amendes
Lire sur reporterre.net
15 janvier 2020
2019, deuxième année la plus chaude de l’histoire
Lire sur reporterre.net
15 janvier 2020
Huit décrocheurs de portraits condamnés en appel
Lire sur reporterre.net
14 janvier 2020
85 % des endives sont des OGM, dénonce la Confédération paysanne
Lire sur reporterre.net
14 janvier 2020
De la pluie attendue dans des régions australiennes touchées par les feux
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Alimentation

THEMATIQUE    Agriculture
24 janvier 2020
Retraites : sept semaines d’un mouvement social inédit
Info
8 janvier 2020
En Australie, « même des forêts tempérées partent en fumée »
Entretien
23 janvier 2020
Le gouvernement accélère la privatisation de l’Office national des forêts
Enquête


Dans les mêmes dossiers       Alimentation



Sur les mêmes thèmes       Agriculture