Les exploitants de la ferme-usine des Mille vaches sont sanctionnés pour avoir concentré trop d’animaux

31 août 2015 / Camille Martin (Reporterre)

La préfecture de la Somme a annoncé le 28 août que les exploitants de la ferme-usine des Mille vaches devaient payer des amendes : ils ont en effet rassemblé plus d’animaux qu’autorisé, comme l’avait révélé Reporterre au printemps.


La ferme-usine des Mille vaches vient d’être sanctionnée par la préfecture de la Somme en raison de « la persistance du dépassement du nombre de vaches laitières autorisées », soit 763 vaches au lieu de 500. Cette irrégularité avait été révélée par Reporterre en avril dernier.

Le 20 juillet, les inspecteurs des installations classées agricoles et de la santé et de la protection animale (Direction départementale de la protection des populations – DDPP 80) ont conduit une nouvelle visite sur le site, après celle du 9 juin et constaté le dépassement persistant du nombre de vaches autorisées par l’arrêté préfectoral du 1er février 2013.

Après la réponse des exploitants, la préfète de la région Picardie, Nicole Klein, a confirmé les sanctions administratives et les a notifiées le 28 août. Il s’agit d’une amende de 7 800 euros et d’une astreinte journalière de 780 euros en cas de non-respect de l’arrêté.

La préfecture précise qu’elle a « décidé de confier à un vétérinaire indépendant une mission d’audit sur la question du respect du bien-être animal au sein de l’exploitation ».

- Télécharger le communiqué de la préfecture :

Selon le Courrier Picard, qui a joint le responsable de la ferme-usine, Michel Welter, l’exploitant devrait saisir le tribunal administratif, en arguant d’un décret de 2011 autorisant le regroupement d’élevages et le dépassement de l’effectif de 500 vaches.

Immatriculé en Italie, ce camion vient chercher le lait de la ferme-usine, sous l’appareil photo d’un militant de Novissen

L’installation industrielle n’en est pas moins en difficulté : comme l’a montré l’association Novissen, la ferme-usine doit expédier son lait jusqu’en Italie, à Bergame, faute de clients en France.

L’association organise une grande fête des Anti 1000 vaches à Drucat-le-Plessiel, commune de la Somme où est implantée la ferme-usine, le 5 septembre.



Puisque vous êtes ici…

… nous avons une faveur à vous demander. Il n’y jamais eu autant de monde à lire Reporterre, mais nos revenus ne sont pourtant pas assurés.

Contrairement à une majorité de médias, nous n’affichons aucune publicité, et laissons tous nos articles en libre accès, afin qu’ils restent consultables par tous. Reporterre dépend en grande majorité des dons de ses lecteurs. Le journal, indépendant et à but non lucratif, compte une équipe de journalistes professionnels rémunérés, nécessaire à la production quotidienne d’un contenu de qualité. Nous le faisons car nous croyons que notre point de vue, celui de l’environnement et de l’écologie, compte — car il est aussi peut-être le vôtre.

Notre société a besoin d’un média qui traite des problématiques environnementales de façon objective, libre et indépendante, en restant accessible au plus grand nombre ; soutenir Reporterre est ma manière de contribuer à cette démarche. » Renan G.

Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, la vie du journal sera pérennisée. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir Reporterre — et cela ne prend qu’une minute. Merci.

Soutenir Reporterre



Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Ferme-usine : les autorités confirment le non-respect du nombre d’animaux autorisés

Source : Camille Martin pour Reporterre



Documents disponibles

  Sans titre
DOSSIER    Mille Vaches et fermes-usines

18 juillet 2018
Trois actions simples pour devenir un héros anti-gaspi !
Alternative
14 juillet 2018
Radio Bambou : La Bièvre, ou l’histoire de la renaissance d’une rivière
Chronique
20 juillet 2018
Pot en terre, fermentation... nos idées pratiques pour débrancher le frigo
Info


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Mille Vaches et fermes-usines





Du même auteur       Camille Martin (Reporterre)