L’État autorise davantage de tirs de loups

Durée de lecture : 2 minutes

28 mai 2019



Le préfet d’Auvergne-Rhône-Alpes, chargé du dossier loup, a présenté mardi 28 mai des nouvelles mesures d’aides face aux attaques de loups, sans faire l’unanimité chez les éleveurs et les protecteurs de cette espèce protégée.

Lors d’une réunion du « groupe national loup et activités d’élevage » à Lyon, l’Office national de la chasse et de faune sauvage (ONCFS) a confirmé que le nombre de loups en France avait dépassé le seuil des 500 adultes à la sortie de l’hiver, sans donner le chiffre exact, qui devrait être connu début juin, selon des participants interrogés par l’AFP. Ce nombre correspond au seuil minimum de viabilité démographique du Canis lupus, classé vulnérable sur la liste rouge française de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Le plan loup actuel prévoyait de l’atteindre en 2023.

Le gouvernement a décidé de relever le pourcentage de loups pouvant être tués d’une fourchette de 10-12 % à 17-19 %, comme annoncé en mars par Emmanuel Macron.

L’État finance actuellement des dispositifs de protection dans les zones de prédation (parcs électrifiés, chiens, gardiennage par des bergers). Il existe deux types de zones en fonction de la fréquence des attaques. Il est prévu d’en ajouter une troisième, un « cercle 0 », avec possibilité d’un gardiennage permanent des troupeaux par des bergers, de tirs de défense par trois personnes et d’« autoriser les tirs de prélèvement […] dès que le niveau de prédation n’est plus acceptable », selon un document consulté par l’AFP.

L’État a également prévu de délimiter une zone difficile à protéger, en Aveyron, Tarn, Hérault et Lozère, avec la possibilité de tirs de défense sans mise en place préalable de mesures de protection.

Le retour du loup, qui avait été éradiqué dans l’Hexagone dans les années 1930, oblige pouvoirs publics et éleveurs à réapprendre à coexister avec ce prédateur. En 2018, 3.674 attaques ont eu lieu contre plus de 12.500 animaux, principalement des ovins. Ces attaques se concentrent sur les Alpes-Maritimes, les Alpes-de-Haute-Provence et la Savoie.





Lire aussi : Voici pourquoi la politique de tirs de loups n’est pas efficace


28 février 2021
Un tribunal ordonne le démontage d’éoliennes dans l’Hérault
Lire sur reporterre.net
26 février 2021
Climat : les efforts des États diminueraient de seulement 0,5 % les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030
Lire sur reporterre.net
26 février 2021
La Convention citoyenne va juger l’action du gouvernement
Lire sur reporterre.net
26 février 2021
La militante Valérie Murat condamnée à payer 125.000 euros pour avoir dénoncé la présence de pesticides dans du vin
Lire sur reporterre.net
26 février 2021
Le gouvernement promeut une autoroute en Haute-Savoie malgré les protestations de la Suisse
Lire sur reporterre.net
25 février 2021
En Haute-Loire, le tribunal autorise la poursuite des travaux destructeurs de la RN88
Lire sur reporterre.net
25 février 2021
119 élus européens dénoncent les failles dans l’évaluation des pesticides
Lire sur reporterre.net
25 février 2021
La France ne respectera pas ses objectifs climat pour 2030 selon une nouvelle étude
Lire sur reporterre.net
25 février 2021
Des jeunes Québécois veulent poursuivre le gouvernement canadien pour inaction climatique
Lire sur reporterre.net
25 février 2021
Pesticides : la justice est saisie pour empêcher le retour des néonicotinoïdes
Lire sur reporterre.net
23 février 2021
Incendie de Rouen : Lubrizol tente d’éviter son procès
Lire sur reporterre.net
23 février 2021
La nouvelle piscine d’entreposage des combustibles usés d’EDF coûtera 1,25 milliard d’euros
Lire sur reporterre.net
23 février 2021
La Zad de Gonesse expulsée
Lire sur reporterre.net
22 février 2021
Israël souillé par une marée noire de grande ampleur
Lire sur reporterre.net
22 février 2021
Origine du Covid : les experts de l’OMS recommandent d’enquêter sur les visons et animaux à fourrure
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Animaux

1er mars 2021
Les villes moyennes à l’avant-poste de la transition écologique
Tribune
1er mars 2021
Macron et le climat : 3,3 sur 10, selon la Convention citoyenne
Info
15 janvier 2021
Sortir de l’élevage intensif pour échapper aux pandémies
Tribune


Dans les mêmes dossiers       Animaux