L’État autorise davantage de tirs de loups

Durée de lecture : 2 minutes

28 mai 2019



Le préfet d’Auvergne-Rhône-Alpes, chargé du dossier loup, a présenté mardi 28 mai des nouvelles mesures d’aides face aux attaques de loups, sans faire l’unanimité chez les éleveurs et les protecteurs de cette espèce protégée.

Lors d’une réunion du « groupe national loup et activités d’élevage » à Lyon, l’Office national de la chasse et de faune sauvage (ONCFS) a confirmé que le nombre de loups en France avait dépassé le seuil des 500 adultes à la sortie de l’hiver, sans donner le chiffre exact, qui devrait être connu début juin, selon des participants interrogés par l’AFP. Ce nombre correspond au seuil minimum de viabilité démographique du Canis lupus, classé vulnérable sur la liste rouge française de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Le plan loup actuel prévoyait de l’atteindre en 2023.

Le gouvernement a décidé de relever le pourcentage de loups pouvant être tués d’une fourchette de 10-12 % à 17-19 %, comme annoncé en mars par Emmanuel Macron.

L’État finance actuellement des dispositifs de protection dans les zones de prédation (parcs électrifiés, chiens, gardiennage par des bergers). Il existe deux types de zones en fonction de la fréquence des attaques. Il est prévu d’en ajouter une troisième, un « cercle 0 », avec possibilité d’un gardiennage permanent des troupeaux par des bergers, de tirs de défense par trois personnes et d’« autoriser les tirs de prélèvement […] dès que le niveau de prédation n’est plus acceptable », selon un document consulté par l’AFP.

L’État a également prévu de délimiter une zone difficile à protéger, en Aveyron, Tarn, Hérault et Lozère, avec la possibilité de tirs de défense sans mise en place préalable de mesures de protection.

Le retour du loup, qui avait été éradiqué dans l’Hexagone dans les années 1930, oblige pouvoirs publics et éleveurs à réapprendre à coexister avec ce prédateur. En 2018, 3.674 attaques ont eu lieu contre plus de 12.500 animaux, principalement des ovins. Ces attaques se concentrent sur les Alpes-Maritimes, les Alpes-de-Haute-Provence et la Savoie.





Lire aussi : Voici pourquoi la politique de tirs de loups n’est pas efficace


31 juillet 2020
L214 et la Ligue des droits de l’Homme attaquent la cellule Déméter en justice
Lire sur reporterre.net
31 juillet 2020
Le préfet de Seine-Maritime autorise l’abattage de 1.430 renards
Lire sur reporterre.net
29 juillet 2020
De plus en plus de cours d’eau s’assèchent en France
Lire sur reporterre.net
29 juillet 2020
Triste record en 2019 : le plus grand nombre de défenseurs de la terre assassinés en une seule année
Lire sur reporterre.net
29 juillet 2020
Pesticides : les habitants de Tautavel privés d’eau potable
Lire sur reporterre.net
28 juillet 2020
« Autoroute ferroviaire », « train des primeurs » : Jean Castex esquisse un plan de relance du fret
Lire sur reporterre.net
28 juillet 2020
Trois milliards d’animaux touchés par les feux de forêt en Australie
Lire sur reporterre.net
28 juillet 2020
En 46 ans, la population de poissons migrateurs a baissé de 76 %
Lire sur reporterre.net
28 juillet 2020
Aux Etats-Unis, de grands groupes pétroliers financent la police
Lire sur reporterre.net
27 juillet 2020
Le Premier ministre Jean Castex dénonce l’ « écologie punitive voire sectaire » et prône la croissance verte
Lire sur reporterre.net
27 juillet 2020
Convention citoyenne pour le climat : le gouvernement commence à prendre des mesures, mais au rabais
Lire sur reporterre.net
27 juillet 2020
À la Réunion, une opposition toujours vive contre la « nouvelle route du littoral »
Lire sur reporterre.net
27 juillet 2020
Bérangère Abba, Joël Giraud : l’engagement écolo à géométrie variable des nouveaux secrétaires d’État
Lire sur reporterre.net
24 juillet 2020
Le bruit sismique d’origine humaine a diminué de 50 % pendant le confinement
Lire sur reporterre.net
24 juillet 2020
Une Australienne lance un procès à propos des pertes financières dues au changement climatique
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Animaux

1er août 2020
EN BÉDÉ - L’avion, un secteur qui doit (beaucoup) décroître
Info
31 juillet 2020
Un été pour explorer
La vie de Reporterre
1er août 2020
Agenda : les rendez-vous festifs, écolos et militants de l’été
Info


Dans les mêmes dossiers       Animaux