Quand les ânes offrent du très bon savon

5 décembre 2014 / Jacqueline et Jean-François Mugnier (Nature et Progrès)



Pierre et Catherine Puissant ont installé leur asinerie sur une propriété agricole biologique, dans le Jura, en 2005. La Charrette Bleue est l’une des cinq entreprises françaises bio pour la production de lait d’ânesse et la fabrication de produits dérivés à base de ce lait.

Outre le foin qu’il destine à ses animaux, Pierre cultive le calendula, la menthe poivrée, l’ortie. Ces végétaux viennent combiner leurs propriétés à celles du lait d’ânesse dans les produits fabriqués sur place artisanalement.

Originaires de Belgique, Pierre et Catherine travaillent en France depuis 1982. Pierre a été ingénieur dans l’industrie et Catherine institutrice. En 2000, ils décident de changer de vie et achètent une auberge dans le Minervois, à quinze kilomètres de Carcassonne. Trois années plus tard, attirés par l’agriculture et déjà amoureux des ânes, ils reprennent une ferme de 43 ha située à proximité d’une forêt domaniale de 3 000 ha. Ils y développent un accueil touristique en proposant des chambres d’hôtes et des randonnées locales avec ânes.

À l’occasion d’une foire bio, à Toulouse, ils découvrent le lait d’ânesse et se lancent dans cette production en complément de leur activité. Les premiers savons voient le jour au début de l’année 2003, dans des conditions assez difficiles puisque Pierre et Catherine ne possèdent pas le matériel nécessaire à la fabrication qu’ils effectuent chez un collègue des Pyrénées, à plus d’une centaine de kilomètres de là.


- Pierre et Catherine Puissant -

L’expérience dure deux ans, avec une production de 2 000 savons par an. Dans ces conditions, « l’activité ânes » se révèle malheureusement peu rentable. Par l’intermédiaire de la SAFER, Pierre et Catherine se mettent donc en quête d’une nouvelle exploitation, dans une région plus favorable au développement de leur activité.

Une modeste ferme de 7 ha, presque à l’abandon, finit par leur être proposée, dans le Jura. Ils en deviennent propriétaires en août 2005. Seule, une très petite maison est « habitable » ; ils devront effectuer beaucoup de travaux et aménagements pour arriver à l’état actuel.

Saponification bio

En 2005, ils investissent dans une savonnerie et développent leur activité sur le Jura. Ils participent alors à de nombreux salons, sur Paris et Lyon. Pierre entreprend une formation sur la saponification auprès d’un ingénieur de Marseille. Depuis la mise en route d’une production de cosmétiques en 2006, leur chiffre d’affaires augmente régulièrement.

En mai, lors de notre visite, Pierre et Catherine sont à la tête d’un troupeau de quinze à vingt ânes qu’ils aimeraient agrandir mais le nombre d’animaux leur est limité faute de surface (1). Dans le pré, Chopin, Surette, Quivoilà, Alouette, Caramel et les autres, très sociables, nous accueillent de leurs braiements. Les femelles qui s’apprêtent à mettre bas sont mises à l’écart, pour leur tranquillité. Dans un autre enclos, un étalon et quatre femelles préparent la génération 2014 ! À ce propos, saviez-vous que la gestation des ânesses dure douze mois ?

Les naissances ont généralement lieu en mai justement, souvent la nuit. Les femelles appellent et réveillent leurs maîtres qui ne dorment que d’une oreille lorsque la mise bas est imminente. Le lait des deux premiers mois est entièrement réservé aux ânons. On ne trait les ânesses que quatre mois par an, du mois d’août au mois de novembre. Quatre à cinq traites par jour sont nécessaires pour obtenir 1,5 à 2 litres de lait. En saison, les produits sont fabriqués avec le lait frais, et un volume de lait est stocké en congélateur pour les fabrications d’hiver.

Tous les produits sont à base de lait d’ânesse et certifiés bio. Ils ne contiennent ni conservateur issu de la chimie de synthèse, ni colorant, ni parabène et répondent au cahier des charges Nature & Progrès. Les savons saponifiés à froid et les cosmétiques sont sous mention N&P.

Pour information et à titre de comparaison, dès que les composants biologiques atteignent 10 % d’un produit, celui-ci obtient le label « Écocert » et « Cosmébio ». Les produits de la « Charrette Bleue » comprennent, eux, entre 90 et 99,8 % de composants bio.

Un lait aux multiples vertus

Outre des propriétés apaisantes et hydratantes qui le recommandent à tous types de peaux, et particulièrement aux peaux réactives, le lait d’ânesse contient des sels minéraux, du potassium et des antioxydants. Très proche du lait maternel, il contient du rétinol qui aide à lutter contre le vieillissement de la peau.

Estimant que de telles vertus méritent d’être mieux connues, la « Charrette Bleue » est adhérente à l’APLA, l’Association des Producteurs de Lait d’Anesse. Cette association travaille avec des écoles d’ingénieurs et l’université de Toulouse, auxquelles elle fournit des prélèvements de lait provenant de différentes fermes, pour qu’elles mènent des recherches établissant notamment la présence de substances actives dans le lait d’ânesse.

Une fois les bienfaits et les propriétés thérapeutiques de ce produit démontrées, l’APLA espère motiver ainsi un développement et une meilleure structuration de la filière.


La Charrette Bleue

• Côté produits cosmétiques

Les produits sont labellisés N&P et contrôlés régulièrement par les fraudes et l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé). Pendant trois ans, la production s’est d’abord faite en sous-traitance avec des laboratoires extérieurs. Pierre et Catherine ont ensuite monté leur propre laboratoire avec l’appui de trois consultants : un biologiste pour la formulation cosmétique, un ingénieur chimiste pour la réglementation, un médecin dermatologue pour certifier la production et signer les libérations de lots.

Dans leur activité savonnerie Pierre et Catherine proposent deux gammes de savons :

- la gamme historique, depuis 2003, fabriquée à partir de granulés de savon : les bondillons de savon, achetés auprès d’un producteur de confiance. Ils sont labellisés « AB », mais pas N&P car on ne les trouve pas sans huile de palme. Les autres composants sont bio : huiles essentielles, lait, etc. ;

- les savons naturels, depuis 2010, labellisés N&P : à base de lait d’ânesse et parfumés aux huiles essentielles bio, ils ne contiennent pas d’huile de palme. Ces savons sont fabriqués sur place, de façon artisanale et obtenus par saponification à froid (voir encadré). Si cette méthode nécessite peu d’investissements et peu de machines pour répondre aux conditions de la savonnerie N&P, Pierre et Catherine regrettent toutefois que cette technique, utilisant la soude, s’avère finalement moins respectueuse du lait d’ânesse et des huiles essentielles…

En revanche, la maturation du savon est beaucoup plus longue : il faut au minimum deux mois de séchage, une période pendant laquelle le savon perd environ 20 % de son poids.

• Côté produits alimentaires

La Charrette Bleue se lance actuellement dans les produits alimentaires et commercialise déjà, pour les petits enrhumés, une tisane instantanée au lait d’ânesse en spray, parfumée au thym et à l’eucalyptus. Cinq à sept pressions dans une tasse d’eau chaude, et c’est fait ! C’est bon et original ; une exclusivité de la maison… en attendant d’être copiée ! D’autres parfums suivront, adaptés aux saisons.

• Côté hébergement

La Charrette Bleue propose également des hébergements originaux, au calme, entre prés et forêts : deux roulottes avec sanitaires et coin-cuisine, une yourte et un gîte en dur. Nous avons découvert là-bas un original barbecue finlandais : grill fermé pouvant rassembler une quinzaine de personnes autour du foyer central. Par ailleurs, des séjours à thème sur les animaux et le lait d’ânesse, et un accueil pédagogique sont régulièrement organisés sur la ferme. C’est l’occasion aussi de visiter Dole, une ville chargée d’histoire.

- La Charrette Bleue : Site
6, chemin du Château, 39120 Le DESCHAUX
Tél. : 03 84 71 55 32 / Courriel : lacharrettebleue2@wanadoo.fr
Portes ouvertes : chaque lundi, mercredi et vendredi après-midi. Le point de vente est ouvert tous les jours.


COMMENT SE FAIT LA SAPONIFICATION

La saponification à froid s’effectue à partir d’un mélange de plusieurs huiles (olive, tournesol, chanvre, karité, coco, etc.) ayant un indice de saponification et un indice d’iode différents. Par adjonction de soude caustique, on obtient une matière pâteuse. On ajoute le lait d’ânesse le plus tard possible, afin qu’il ne soit pas dénaturé par la soude résiduelle. On mélange aussi les autres constituants : huiles essentielles, argile, ortie ou autres plantes, selon le résultat souhaité.

La pâte est ensuite répartie dans des moules. Tandis qu’on estime à huit semaines minimum le temps de maturation et de séchage pour obtenir un savon prêt à l’emploi, Pierre et Catherine ne commercialisent pas leurs savons avant quatre mois.

Comparativement, la saponification à chaud, industrielle, nécessite des fours chauffant à 100° ou plus. Le travail se fait en excès de soude avec un rinçage à l’eau salée pour enlever la glycérine et le surplus de soude. La pâte est ensuite coulée dans des moules ou dans des tranchées à même le sol. Dans cette configuration industrielle, beaucoup plus polluante et énergivore, les savons peuvent être mis sur le marché après seulement quatre semaines de séchage.


Note

1 - Depuis l’écriture de ce bio-portrait, Pierre et Catherine Puissant ont trouvé à louer trois hectares voisins, ce qui va leur permettre d’agrandir leur cheptel…




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Pour son anniversaire, Nature et Progrès réinvente la douceur de vivre ensemble

Source et photos : Article transmis amicalement à Reporterre par Nature et Progrès.

DOSSIER    Animaux

THEMATIQUE    Quotidien
20 novembre 2017
La pêche électrique tente de faire son retour en Europe
Info
20 novembre 2017
Béa Johnson : « On a adopté le Zéro déchet et la vie est meilleure »
Entretien
18 novembre 2017
Fin de la COP 23 : la planète brûle, les diplomates tournent en rond
Info


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Animaux



Sur les mêmes thèmes       Quotidien