Radio Bambou : une tournée avec Béa l’abeille

21 avril 2018 / Mathilde Bouquerel (Reporterre)

« Radio Bambou » est le magazine radio de Reporterre, pour expliquer l’écologie aux enfants entre 8 et 12 ans. Cette quinzaine, Bambou a suivi une abeille dans sa tournée des fleurs et a rencontré le collectif Cantine sans plastique.

Salut les humains ! Je m’appelle Bambou. Je suis un panda roux, je vis à la ménagerie du Jardin des Plantes, à Paris. Il n’est pas mal, mon enclos, mais moi, je suis très curieux. Alors dès que mes gardiens ont le dos tourné, je me faufile et je vais me balader. Je rencontre plein de gens et je leur pose des questions sur ce qui me passionne : l’écologie. J’enregistre avec un micro que j’ai… emprunté à un humain distrait et je l’envoie par courriel à Reporterre et à Fréquence Paris plurielle. Vous êtes prêts ? On y va !


Une tournée avec Béa l’abeille

Vous vous rappelez de la fois où j’avais rencontré Kessi, le pangolin ? Eh bien il y a deux semaines, j’ai à nouveau reçu un drôle d’email. Il était signé par Béa, ouvrière, matricule BZZZ021090. Pourquoi une ouvrière d’usine écrirait à un panda roux-reporter ? Très simple : en fait Béa ne travaille pas dans une usine. C’est une abeille et son job c’est de récolter du nectar pour que sa ruche le transforme en miel. Béa et ses copines font partie d’un genre de club VIP (Very Important Personality, « personnalité très importante » en anglais) qui s’appelle les « insectes pollinisateurs ». Vous allez me dire, ils se la pètent un peu ces pollinisateurs, pourquoi ils se croient si importants ? Eh bien en fait ils le sont. Pour comprendre tout ça, j’ai utilisé le machine à miniaturiser de mon laboratoire et je suis allé rendre visite à Béa dans sa ruche.

  • Écouter ici :
Une tournée avec Béa l’abeille.

Plus de plastique à la cantine ?

Je sais vous êtes en vacances depuis peu mais je vous demande de faire un petit effort : imaginez vous à la cantine de votre école ou votre collège. Qu’est-ce que vous avez devant vous ? Une assiette blanche en céramique, bon. Un verre, avec un chiffre au fond (celui qui a le plus grand va remplir le pot d’eau) et des couverts en métal. Mais est-ce que vous savez comment arrive la nourriture dans les cuisines ? La plupart du temps, elle est transportée dans des plats ou des sacs en plastique. Et si vous êtes des auditrices et auditeurs fidèles de Radio Bambou, vous le savez : le plastique, c’est pas fantastique. D’abord parce qu’on ne peut pas réutiliser ces plats et ces sacs, qu’on doit les jeter après et que donc ça pollue. Ensuite, parce que quand on le chauffe, le plastique peut rejeter des molécules (des éléments microscopiques) qui sont mauvaises pour la santé. C’est pour ça qu’un groupe de parents a décidé de demander à ce que ce soit interdit dans les cantines. Ils ont formé ce qu’on appelle un collectif qui s’appelle Cantine sans plastique. Et moi, j’ai rencontré Candide et Jérôme qui en font partie.

  • Écouter ici :
    Candide et Jérôme, du collectif Cantine sans plastique.

POUR ÉCOUTER CET ÉPISODE DE RADIO BAMBOU EN UNE SEULE FOIS

  • Écouter ici le podcast :
    L’épisode de Radio Bambou dans son intégralité.

Nous, on se retrouve dans quinze jours, et d’ici là, on peut aussi être en contact sur Facebook.




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Source : Mathilde Bouquerel pour Reporterre

Photos :
. chapô : une abeille carnolienne (Apis mellifera carnica). Wikipedia (Richard Bartz/CC BY-SA 2.5)
. plastique : Flickr (Conseil départemental des Yvelines/CC BY-ND 2.0)

En partenariat avec Fréquence Paris Plurielle



Documents disponibles

  L’épisode de Radio Bambou dans son intégralité.   Une tournée avec Béa l’abeille.   Candide et Jérôme, du collectif Cantine sans plastique.
DOSSIER    Radio Bambou

14 novembre 2018
À Bure, la justice sert à réprimer la lutte contre les déchets nucléaires
Info
15 novembre 2018
Les youtubeurs célèbres s’engagent contre le changement climatique
Info
13 novembre 2018
Contre le GCO, ils et elles poursuivent la grève de la faim
Reportage


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Radio Bambou





Du même auteur       Mathilde Bouquerel (Reporterre)