Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

En bref — Nature

Ski : se faire déposer en hélico en haut des pistes est désormais interdit

Image d'illustration.

La fédération des clubs alpins et de montagne, et l’association Mountain Wilderness se réjouissent : la loi du 21 février 2022 confirme l’interdiction des loisirs héliportés. Concrètement, cela concerne les déposes, en hélicoptère ou petit avion, de sportifs voulant faire du ski hors-piste, du VTT, etc.

Cette pratique était interdite en France depuis l’entrée en vigueur de la loi Montagne, en 1985. Mais une modification législative, due à la loi Climat et résilience de 2021, a prévu la désignation de sites de déposes autorisés. « Une brèche inacceptable », selon les deux associations de défense de la montagne.

La pratique était responsable de « bruit, de pollution et de dérangement de la faune hivernante »

L’interdiction absolue est finalement rétablie, et même renforcée : le texte du 21 février précise que cette prohibition s’applique autant au débarquement qu’à l’embarquement de passagers. Une manière de faire « obstacle à certains contournements de la loi, comme la reprise par hélicoptère de skieurs en bas de hors-pistes atteints par des remontées mécaniques, ou par hélicoptère depuis un pays étranger », notent les deux associations dans un communiqué publié le 2 mars.

Pour elles, « cette interdiction est un des piliers de la protection de la montagne, en raison du bruit, de la pollution et du dérangement de la faune hivernante que ces activités occasionnent ».

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende