En Colombie, les gangs profitent du confinement pour assassiner des militants des droits humains

Durée de lecture : 2 minutes

1er avril 2020



Trois activistes des droits humains ont été tués après introduction de mesures partielles de confinement en Colombie, dans la semaine du 16 mars (le pays sud-américain a instauré le confinement généralisé mercredi 25 mars). Marco Rivadeneira a été assassiné dans la province méridionale de Putumayo, Ángel Ovidio Quintero a été abattu dans la région occidentale d’Antioquia et Ivo Humberto Bracamonte a été tué à la frontière orientale avec le Venezuela. Rester au même endroit fait des militants de l’environnement des cibles faciles.

Depuis qu’un accord de paix historique a été mis en œuvre début 2017 avec les Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc), un groupe rebelle de gauche, 271 militants ont été tués sans réaction significative du gouvernement d’Iván Duque. Maintenant que le gouvernement colombien se concentre sur la lutte contre la pandémie de Covid-19, les activistes disent que leur situation est encore plus dangereuse.

« Je reçois davantage de menaces depuis que tout le monde parle du coronavirus, a dit au Guardian Carlos Paez, un militant pour le droit foncier. Un des messages disait qu’ils savent qui je suis, et que maintenant il est l’heure de m’éliminer.

Les gangs, qui profitent du trafic de drogue, de l’exploitation minière illégale et des rackets, considèrent les chefs indigènes et les activistes des droits humains et environnementaux comme des obstacles à leurs activités lucratives.

Une coalition d’ONG locales et de plus de 100 communautés rurales ont appelé dans un communiqué à un cessez-le-feu pendant l’épidémie et avertissent que d’autres meurtres suivront.

E.S.





Lire aussi : Cinq dirigeants autochtones tués en Colombie par un groupe armé


31 juillet 2020
L214 et la Ligue des droits de l’Homme attaquent la cellule Déméter en justice
Lire sur reporterre.net
31 juillet 2020
Le préfet de Seine-Maritime autorise l’abattage de 1.430 renards
Lire sur reporterre.net
29 juillet 2020
De plus en plus de cours d’eau s’assèchent en France
Lire sur reporterre.net
29 juillet 2020
Triste record en 2019 : le plus grand nombre de défenseurs de la terre assassinés en une seule année
Lire sur reporterre.net
29 juillet 2020
Pesticides : les habitants de Tautavel privés d’eau potable
Lire sur reporterre.net
28 juillet 2020
« Autoroute ferroviaire », « train des primeurs » : Jean Castex esquisse un plan de relance du fret
Lire sur reporterre.net
28 juillet 2020
Trois milliards d’animaux touchés par les feux de forêt en Australie
Lire sur reporterre.net
28 juillet 2020
En 46 ans, la population de poissons migrateurs a baissé de 76 %
Lire sur reporterre.net
28 juillet 2020
Aux Etats-Unis, de grands groupes pétroliers financent la police
Lire sur reporterre.net
27 juillet 2020
Le Premier ministre Jean Castex dénonce l’ « écologie punitive voire sectaire » et prône la croissance verte
Lire sur reporterre.net
27 juillet 2020
Convention citoyenne pour le climat : le gouvernement commence à prendre des mesures, mais au rabais
Lire sur reporterre.net
27 juillet 2020
À la Réunion, une opposition toujours vive contre la « nouvelle route du littoral »
Lire sur reporterre.net
27 juillet 2020
Bérangère Abba, Joël Giraud : l’engagement écolo à géométrie variable des nouveaux secrétaires d’État
Lire sur reporterre.net
24 juillet 2020
Le bruit sismique d’origine humaine a diminué de 50 % pendant le confinement
Lire sur reporterre.net
24 juillet 2020
Une Australienne lance un procès à propos des pertes financières dues au changement climatique
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Covid-19

THEMATIQUE    Libertés
31 juillet 2020
Un été pour explorer
La vie de Reporterre
31 juillet 2020
Bâtiments qui se fissurent, routes qui ondulent... L’Arctique russe face à la fonte du pergélisol
Reportage
1er août 2020
EN BÉDÉ - L’avion, un secteur qui doit (beaucoup) décroître
Info


Dans les mêmes dossiers       Covid-19



Sur les mêmes thèmes       Libertés