Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

En bref — Animaux

Pour sauver des dauphins, deux ONG attaquent l’État en justice

Sea Shepherd et France Nature Environnement (FNE) ont déposé lundi 6 décembre devant le Conseil d’État des recours contre le gouvernement. Les deux ONG l’accusent de ne pas prendre les mesures nécessaires pour préserver les dauphins des captures accidentelles par des engins de pêche, indique l’AFP. Chaque année, en hiver, plusieurs centaines de cadavres de cétacés sont ainsi retrouvés, échoués, sur la côte atlantique française.

En juillet 2020, la Commission européenne a ouvert une procédure d’infraction à l’encontre de la France. Elle considère que l’Hexagone ne remplit pas ses obligations envers ces espèces protégées. En guise de réponse, le gouvernement de Jean Castex avait présenté, en mai 2021, un plan censé faire diminuer le nombre de captures accidentelles. Pas suffisant aux yeux des deux ONG, qui choisissent aujourd’hui de porter l’affaire devant la justice, en déposant chacune un référé-suspension et un recours sur le fond.

FNE réclame au ministère de la Mer « la fermeture pendant trois mois durant chaque hiver et un mois durant chaque été des pêcheries concernées par les captures de cétacés ». Celle-ci pourrait être financée par des fonds européens et le plan de relance. S’appuyant sur l’expertise du Conseil international pour l’exploration de la mer, l’association demande également l’installation de caméras sur les bateaux concernés et davantage de mesures pour faire respecter l’obligation de déclarer les captures accidentelles de dauphins.

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende