Média indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

En bref — Alternatives

Si on pédalait comme les Néerlandais, on éviterait 700 millions de tonnes de CO2

L’avenir est au vélo. Selon une étude publiée le 18 août dans la revue scientifique Communications Earth and Environment, la planète pourrait réduire ses émissions de dioxyde de carbone de 686 millions de tonnes par an (soit l’équivalent des émissions annuelles du Canada) si le monde entier pédalait autant que les Néerlandais.

L’équipe de chercheurs a compilé une base de données sur la possession et l’utilisation de vélos dans soixante pays, du début des années 1960 à aujourd’hui. Le nombre de bicyclettes produites dans le monde dépasse désormais celui des voitures, notent-ils. Son usage reste cependant restreint. En moyenne, au sein des soixante pays étudiés, le vélo n’est utilisé que pour 5 % des déplacements quotidiens. La voiture reste prédominante pour les petits trajets, et le vélo cantonné aux activités de loisir.

Son potentiel climatique est pourtant immense : les scientifiques ont calculé que le monde pourrait réduire ses émissions de 414 millions de tonnes par an (soit l’équivalent des émissions annuelles de la Grande-Bretagne) si chacun se déplaçait à vélo, en moyenne, pendant 1,6 kilomètre par jour. Un tel parcours n’a rien d’un exploit : il s’agit de la distance moyenne parcourue quotidiennement par les habitants du Danemark, où le vélo est roi. Si chacun effectuait 2,6 kilomètres à vélo par jour, comme c’est le cas aux Pays-Bas, l’émission de 686 millions de tonnes de dioxyde de carbone pourrait être évitée.

Lire aussi : Les vacances à vélo ? « Ça m’a fait un bien fou »

Les bénéfices pour la santé seraient nombreux, estiment les chercheurs. L’obésité reculerait, et la qualité de l’air s’améliorerait. Parmi les pistes à suivre pour opérer un tel changement, l’équipe de scientifiques évoque le développement des pistes cyclables, la mise en place d’une culture « provélo », ainsi que l’entrée en vigueur de mesures dissuadant les usagers d’avoir recours à leurs voitures, par exemple via des taxes.

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende