Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

Politique

Delphine Batho candidate à la primaire présidentielle des écologistes

Après Sandrine Rousseau, Yannick Jadot, Éric Piolle et Jean-Marc Governatori, la députée Delphine Batho a annoncé lundi 5 juillet sa candidature à la primaire des écologistes.

La députée des Deux-Sèvres Delphine Batho a annoncé, ce lundi 5 juillet, dans la matinale de BFMTV, sa candidature à la primaire des écologistes. « Protéger les Françaises et les Français du réchauffement climatique, des effets liés à la destruction de la nature, est désormais une question de sécurité nationale, a déclaré celle qui est aussi présidente du parti Génération Écologie. Même si l’écologie progresse, elle est trop lente, plus lente que la fonte des glaciers. [...] Il faut que les écologistes soient en capacité de prendre rapidement des responsabilités. » Elle considère en outre que les écologistes sont en position d’être présents au second tour de l’élection présidentielle.

Elle souhaite ainsi « convaincre les Françaises et les Français d’essayer le bonheur de l’écologie ». L’ex-ministre de l’Écologie de François Hollande rejoint quatre autres candidats déclarés à la primaire, à savoir Sandrine Rousseau, Yannick Jadot, Éric Piolle et Jean-Marc Governatori. Ce dernier, coprésident du parti Cap Écologie et ex-candidat aux régionales en Provence-Alpes-Côte d’Azur, s’est de son côté déclaré samedi 3 juillet.

Delphine Batho entend se distinguer de ses concurrents en prônant une écologie « qui assume sa dimension régalienne et républicaine, qui assume sa décroissance [...] un équilibre entre les nécessités humaines et les nécessités du climat et de la biodiversité ». Elle est aussi considérée comme plutôt centriste.

Sur cette question de la décroissance, elle sera d’ailleurs en débat, sur Reporterre, ce mercredi 7 juillet, face à l’économiste spécialiste du sujet Timothée Parrique.

Pour déterminer quel sera le candidat du « pôle écologiste », la primaire aura lieu en septembre et sera ouverte à tous les électeurs et Français de plus de 16 ans. Le dépôt officiel des candidatures est possible jusqu’au 12 juillet, d’autres candidats peuvent donc encore se déclarer.

Le maire de Grenoble Éric Piolle a ouvert la campagne à Pantin samedi soir, et affiché le soutien d’Éva Joly, David Cormand et Esther Benbassa.

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende