2016 en images : montée des tensions, résistance vigoureuse

Durée de lecture : 8 minutes

2 janvier 2017 / par kempf

Quelle année ! Marquée par le drame - l’attentat de Nice en juillet -, l’espoir - le formidable mouvement Nuit debout au printemps -, les revers - l’élection du climato-sceptique Trump aux Etats-Unis -, et des alternatives qui partout inventent le nouveau monde.

JANVIER - Notre-Dame-des-Landes, on ne cédera pas !

La lutte contre le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes reste toujours aussi populaire. Plus de vingt-mille personnes bloquent le grand pont de Cheviré, à la porte de Nantes, le 9 janvier. La mobilisation se fait à l’occasion du procès d’expulsion des paysans « historiques » de la Zad. Le 25 janvier, le tribunal rend une décision chèvre et chou : les paysans sont expulsables, mais sans astreinte financière et avec un délai.

- Les autres temps forts du mois :


VRIER - Tranquille, on redécouvre le transport à cheval

Napoléon, mené par Laurent Legal, participe à la collecte des recyclables dans les rues de Questembert.

En ce mois de février presque tranquille, on se fait plaisir en découvrant que près de 200 communes françaises recourent à l’attelage, alternative écologique et conviviale aux engins à moteur.

- Les autres temps forts du mois :


MARS - La lutte contre la loi Travail prend de l’ampleur

Le projet de loi du gouvernement « socialiste » vise à assouplir le Code du travail. Il suscite une vive opposition et des manifestations répétées et massives à travers la France. L’occasion de reposer la question de la réduction du temps de travail.

- Les autres temps forts du mois :


AVRIL - Le mois où Nuit debout a réveillé le pays

Parti par surprise au soir d’une manifestation contre la loi Travail, le mouvement Nuit debout prend comme une trainée de poudre. Place de la République, à Paris, des milliers de citoyen-ne-s redécouvrent tous les soirs la démocratie. Reporterre le raconte avec passion.

- Les autres temps forts du mois :


MAI - L’incendie géant de la capitale canadienne du pétrole

Au début du mois, des feux de forêt dantesques ravagent Fort McMurray, en Alberta, où sont exploités les sables bitumineux. Cent mille personnes ont fui, une ville est détruite. Les scientifiques lient le drame au changement climatique, qui assèche les forêts boréales. Comme Pripiat près de Tchernobyl, abandonnée après l’accident qui ne devait jamais arriver, voici Fort McMurray, brasier fumant, maisons calcinées, torche irradiante, symbole de la folie de la cupidité et de l’aveuglement. L’incendie apparait comme une parabole de l’époque.

- Les autres temps forts du mois :


JUIN - La montée inquiétante des violences policières !

Depuis plusieurs années, les forces de police utilisent une violence croissante contre les manifestations. Durant tout le printemps et la contestation de la loi Travail, cette violence redouble d’intensité. Les journalistes de Reporterre à travers la France publie un rapport inquiétant

- Les autres temps forts du mois :

  • La « consultation » en Loire-Atlantique sur Notre-Dame-des-Landes donne une mince marge au « Oui ». Mais les dés étaient pipés

JUILLET - Ce qui s’est vraiment passé à Sivens

Des mois d’enquête. S’appuyant sur le dossier d’instruction et de nombreuses interviews, Reporterre publie une série racontant le déroulement inédit des événements qui ont conduit à la mort de Rémi Fraisse et expliquant la responsabilité des plus hautes autorités du gouvernement dans ce drame.

- Les autres temps forts du mois :

  • Encore un attentat meurtrier, à Nice, le 14 juillet : Sidération

AOÛT - Reporterre fait la pause

Comme chaque année, on va au grand air !


SEPTEMBRE - La contestation monte contre le traité CETA

A Berlin samedi. Encore plus de monde cette année en Allemagne contre les traités Tafta et Ceta que l’an dernier

C’est l’Allemagne qui montre le chemin : le 17 septembre, des dizaines de milliers de manifestants marchent contre les traités de libre-échange CETA et TAFTA que la Commission européenne veut signer avec le Canada et les Etats-Unis.

- Les autres temps forts du mois :


OCTOBRE - Le procès de Monsanto

Les 15 et 16 octobre, à La Haye, un tribunal citoyen a examiné les crimes de Monsanto. Enfants malformés, agriculteurs malades ou ruinés, eaux polluées et sols détruits... Vingt-quatre témoins se sont confiés sur le calvaire né de leur rencontre avec le géant des OGM et des pesticides.

- Les autres temps forts du mois :


NOVEMBRE -Trump, climato-sceptique, élu président des Etats-Unis

Donald Trump a été élu mardi 8 novembre président des États-Unis. Son programme ? L’environnement n’est pas un problème et les réglementations sont de trop. Bienvenue aux États-Unis. Notre analyse : c’est la faillite des classes dirigeantes

- Les autres temps forts du mois :


DECEMBRE - Hiver froid, nucléaire en panique

Lundi 5 décembre, une dizaine de réacteurs nucléaires étaient à l’arrêt et une partie d’entre eux ne devraient pas redémarrer de tout l’hiver. Cette situation n’avait jamais été observée. Alors que le froid s’installe en France, les opérateurs se préparent à des coupures de courant. Une grande enquête pour comprendre.

- Les autres temps forts du mois :


ET LES ANNÉES PRÉCÉDENTES


Puisque vous êtes ici…

… nous avons une faveur à vous demander. La crise écologique ne bénéficie pas d’une couverture médiatique à la hauteur de son ampleur, de sa gravité, et de son urgence. Reporterre s’est donné pour mission d’informer et d’alerter sur cet enjeu qui conditionne, selon nous, tous les autres enjeux au XXIe siècle. Pour cela, le journal produit chaque jour, grâce à une équipe de journalistes professionnels, des articles, des reportages et des enquêtes en lien avec la crise environnementale et sociale. Contrairement à de nombreux médias, Reporterre est totalement indépendant : géré par une association à but non lucratif, le journal n’a ni propriétaire ni actionnaire. Personne ne nous dicte ce que nous devons publier, et nous sommes insensibles aux pressions. Reporterre ne diffuse aucune publicité ; ainsi, nous n’avons pas à plaire à des annonceurs et nous n’incitons pas nos lecteurs à la surconsommation. Cela nous permet d’être totalement libres de nos choix éditoriaux. Tous les articles du journal sont en libre accès, car nous considérons que l’information doit être accessible à tous, sans condition de ressources. Tout cela, nous le faisons car nous pensons qu’une information fiable et transparente sur la crise environnementale et sociale est une partie de la solution.

Vous comprenez donc sans doute pourquoi nous sollicitons votre soutien. Il n’y a jamais eu autant de monde à lire Reporterre, et de plus en plus de lecteurs soutiennent le journal, mais nos revenus ne sont toutefois pas assurés. Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, la vie du journal sera pérennisée. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir Reporterre — et cela ne prend qu’une minute. Merci.

Soutenir Reporterre

Lire aussi : 2015, récit en images : face au drame, la société civile garde le cap

Source :

Photos :
. blocage pont de Cheviré : © Isabelle Rimbert/Reporterre
. cheval Napoléon : © Hélène Morel (Faire à cheval)
. manifestation à Paris le 9 mars contre la loi travail : © Eric Coquelin/Reporterre
. Nuit debout le 3 avril : © Reporterre
. policier visant avec un lanceur de balles de défense (Taranis News).
. manifestation contre le CETA à Berlin : BundJugend, Björn Obmann

THEMATIQUE    Quotidien
11 octobre 2019
Équateur : un pays révolté par « le retour du FMI dans la politique »
Entretien
27 août 2019
Au Camp Climat, plus de militants et plus déterminés
Reportage
11 octobre 2019
Des immeubles à la place d’une bergerie ? À Bagnolet, la résistance s’organise
Alternative


Sur les mêmes thèmes       Quotidien



Du même auteur       kempf